Le triathlon est un sport de plus en plus populaire dans le monde et la France n’est pas en reste. Composé de 3 sports énormément appréciés en France (natation, cyclisme et athlétisme), le nombre de licenciés évolue positivement d’année en année avec une hausse de 10% environ du nombre de membres chaque année. Parmi les nouveaux triathlètes, on recense une augmentation sérieuse de femmes, de personnes ne venant d’aucun des 3 sports mais d’autres activités (sports de balles, ballons, combat) et surtout de plus en plus de jeunes.
Il faut savoir que les clubs se sont organisés afin de proposer des écoles de triathlon compétentes qui encadrent nos enfants en les faisant progresser dans chacune des 3 disciplines tout en insistant sur les particularités de notre sport. Si vous envisagez d’inscrire votre enfant à la rentrée dans votre club local, voici les informations importantes que nous pouvons partager avec vous.

Il faut que le choix du triathlon vienne de l’enfant et non des parents. Peu importe que papa soit triathlète ou que maman estime que c’est un sport équilibré, la motivation doit venir de l’enfant. Le triathlon, à l’inverse du football ou du judo, n’est pas encore un sport de masse et il y a des chances qu’il n’y ait pas plus de 2 ou 3 jeunes du même âge que le vôtre dans son club. Ceci peut souvent poser un problème chez les adolescentss qui ont besoin de se retrouver et d’avoir leur identité au sein d’un groupe. La motivation et le plaisir à pratiquer ses sports favoris seront indispensables au bon épanouissement de votre fils ou de votre fille.

Les écoles de triathlon proposées par les clubs ont pour objectif de développer la maîtrise des 3 sports et d’apprendre à les enchaîner dans les règles afin de prendre le départ d’une course et d’y prendre du plaisir. Les écoles de triathlon n’ont pas vocation à apprendre à nager ni à faire du vélo. Ne soyez pas surpris si on demande à votre progéniture de passer un test d’aptitude en piscine au minimum (50m souvent) . Ce test permettra aussi à votre fils/fille de découvrir ce sport et l’esprit du club.

Le triathlon s’est modernisé au fil des années afin d’offrir un cadre protecteur à nos jeunes enfants. Les entraineurs sont formés et diplômés d’Etat pour offrir des charges de travail adaptées à l’âge des enfants. La discipline, les règles et l’esprit de compétition sont acquis dans une ambiance naturellement tournée vers l’esprit d’équipe et le dépassement de soi.

Les catégories d’âges sont strictes et assurent qu’un enfant ne pourra participer à une compétition au dessus de ses capacités. Outre les capacités physiques, les différents formats de course sont là pour protéger le développement morphologique de l’enfant. A partir d’une douzaine d’année les jeunes veulent le plus souvent en faire d’avantage que ce qui leur est proposé. C’est donc pour les protéger que les distances sont strictes et n’augmentent qu’en fonction des catégories.

De par sa pluralité de disciplines, l’équipement peu paraître important. Mais dans les première années il reste néanmoins assez facile de subvenir aux besoins. Une paire de running, un VTT, un casque, un maillot bain et des lunettes de piscine sont un minimum. Des tenues adaptées à la météo sont ensuite indispensables :
hivers : gants fourrés étanches (ski), veste près du corps chaude et étanche (veste thermique), cuissard long et chaud, lunettes de vélo, bonnet, buff, gants fin pour la course à pied (laine ou polaire)
printemps/automne : veste de pluie, cuissard long
été : vêtements courts et aéré en restant prêt du corps
En plus, pensez à ce que l’enfant aille toujours aux séances avec un bidon d’eau, un encas sucré (pâtes de fruits) et un kit de réparation pour les entraînements vélo. Le bonnet de bain est le plus souvent offert par le club qui fournira aussi (en vente ou en prêt) la trifonction (vêtement spécial au triathlon étudié pour permettre l’enchainement des 3 sports).

Un vélo de route (ou vélo de course) n’est pas demandé pour les premières années.

Entre les run&bike, les duathlons (en duo), les aquathlons et les triathlons, il y a des courses tout au long de l’année. En général, les clubs essaient de limiter les participations aux compétitions afin de ne pas surcharger le planning des enfants … et des parents.

http://www.comptoir-du-triathlon.com/est-ce-que-le-triathlon-est-un-bon-sport-pour-vos-enfants/